Le blog des dirigeants Heureux et des entreprises gagnantes

Tout savoir sur le Guide du Dirigeant responsable !

Le 19 septembre sera publié mon premier livre, le « Guide du dirigeant responsable », aux Editions Diateino. Je suis fière de vous présenter ce défi que j’ai eu grand plaisir à relever !

En quoi ce guide peut-il vous accompagner dans vos missions de dirigeant ? Quelles sont les constats qui ont conduit à l’écrire ? Quelles sont les convictions que j’y porte ?…

Affronter la complexité de l’environnement & se questionner sur les leviers et enjeux de la croissance durable

Vous le savez, nous vivons une époque assez exceptionnelle : Il est question d’innovation, de transformation numérique, d’enjeux environnementaux et sociétaux majeurs, de l’émergence de nouveaux business modèles et de nouveaux usages… et aussi d’expériences consommateur, d’engagement ou de désengagement des salariés, de remise en question du management traditionnel… L’entreprise est questionnée comme jamais elle ne l’a été.

Accélération du temps, complexité, incertitudes, changement continu et paradoxes font partie de notre quotidien !

Comme le dit Jean Staune, qui m’a fait l’honneur d’écrire la préface du livre : plus il y a d’interactions entre les membres d’un système, plus celui-ci devient complexe et instable : c’est exactement ce qui est en train de se passer. La digitalisation et l’économie de la connaissance changent toutes les règles du jeu économique et les attentes du consommateur et des salariés :  les entreprises qui ne comprendront pas ces mutations risquent d’en souffrir, voire de disparaître.

Pour vous, en tant que dirigeants, tout cela induit une tension permanente entre la gestion du quotidien et la vision stratégique : chacun d’entre nous doit être à la fois gestionnaire (pour gérer le temps court de l’entreprise) et visionnaire (pour gérer le temps long et la croissance durable).

Vous êtes en première ligne pour relever le défi des mutations en cours :

Il ne s’agit pas seulement de transformation digitale, mais il s’agit de conduire le changement en continu, un changement qui sera sans doute à la fois culturel, organisationnel, managérial et humain, pour faire ou refaire de l’entreprise non seulement un lieu de création de valeur économique, mais aussi un lieu de vie et de création de valeur humaine.

Emery Jacquillat, PDG de la Camif, l’une des premières entreprises à mission française et contributeur dans l’ouvrage, le décrit de la manière suivante : « nous devons repenser le rôle de nos entreprises : quel sens leur donner ? pourquoi se lever le matin ? il faut se réinventer ».

Ce qui est certain, c’est que en tant que dirigeants, vous êtes plus que jamais en responsabilité et vous êtes désormais des « porteurs de sens » face aux changements qui s’accélèrent.

Mon ouvrage s’inscrit dans cet environnement en mutation et  vous propose de vous questionner sur les enjeux et leviers de la croissance durable et de la transformation de l’entreprise, de façon très pragmatique et très concrète.

J’ai souhaité faire de ce guide une œuvre collective, en y associant plus d’une quarantaine de dirigeants et d’experts, qui ont expérimenté des approches innovantes intéressantes à partager et m’ont apporté leurs témoignages et leurs expertises (je les en remercie encore !).

ils viennent d’horizons très différents, vous rencontrerez par exemple au fil des pages : Philippe Bloch, Maud Bailly (Accor), Xavier Fontanet, Hervé Frapsauce (MMA), Michel Podolak, Olivier Torres, Clara Gaymard et Gonzague de Blignière (Raise), Emery Jacquillat (Camif), Michel Guilbaud (Medef), Thierry Saussez, Amélie Toursel (Decathlon), l’Amiral Olivier Lajous, Vincent Lenhardt (Transformance Pro, Bain & Company), Gaël Chatelain, Gilles Poirieux… et beaucoup d’autres ! (liste complète des contributeurs & témoins en fin d’article)

L’objectif était d’identifier les questions à se poser pour activer les leviers d’action spécifiques à chaque entreprise.

J’ai tenté de proposer un TEMPS de réflexion, pour que chacun puisse enrichir sa vision personnelle, ainsi que des recommandations et propositions très pratiques, pour entrer dans l’action.

L’ouvrage va donc aborder en 400 pages de nombreux enjeux pour dresser un panorama assez complet et facile d’accès, de toutes nos problématiques, dans un format pratique (rubriques « En pratique », « Point de vue », « Carnet de bord et plan d’action personnel »…).

 

4 constats ont précédé l’écriture du guide…

Ces constats sont issus de ma propre expérience de dirigeante et de l’observation des entrepreneurs de mon réseau professionnel :

  • Le premier, c’est qu’une entreprise qui ne grandit pas va vivoter, péricliter voire même disparaître !

Dans l’environnement actuel, il est impératif de développer dans l’entreprise un esprit d’ambition, un esprit de croissance, qui va porter l’entreprise vers l’avenir et permettre sa croissance durable.

Il me semble impératif de réhabiliter la notion d’ambition : être ambitieux, c’est positif, ça veut dire avoir confiance en soi, croire en ses rêves, faire grandir son entreprise sans s’arrêter à la pression de la concurrence par exemple.

  • 2e constat : la croissance de l’entreprise dépend avant tout… de son dirigeant !

Et il faut savoir que chacun a un rapport différent à la croissance et que ces représentations intimes, personnelles, impactent profondément notre posture du dirigeant.

C’est pour ça que le principal levier, et le principal frein à la croissance d’une entreprise, c’est en premier lieu son dirigeant ( et même l’équipe dirigeante dans son ensemble).

Il y a un lien direct entre l’état d’esprit du dirigeant et la manière dont l’entreprise va se développer. Le potentiel et les limites d’une entreprise sont déterminés par le potentiel et les autolimitations de son dirigeant !

  • 3e constat : l’accélération du temps et de l’innovation, les tensions et la complexité de notre environnement montrent bien que pour grandir, l’entreprise doit de plus en plus se mettre en capacité de se réinventer, se transformer.

Et à mon sens, il n’existe pas une méthode magique pour cela. La transformation « pour la transformation » n’a aucun sens.

Il ne s’agit donc pas de construire l’entreprise du futur en la révolutionnant brutalement, mais d’avancer petit à petit, dans le respect de l’existant, le respect des femmes et des hommes qui en sont le cœur.

Et chaque entreprise est unique : sa culture, son ADN, sa mission, sa vision sont uniques et spécifiques.

En revanche, il y a des recettes, des bonnes pratiques, et aussi des expérimentations novatrices, qui sont intéressantes à observer et éventuellement à tester dans son entreprise.

  • 4e constat, plus personnel : les dirigeants sont bien trop nombreux, de la start up à la grande entreprise, à avoir trop le nez dans le guidon.

Ils donnent beaucoup d’eux-mêmes, à tel point qu’ils oublient parfois de prendre soin d’eux et de lever la tête, ce qui clairement est un frein majeur à la réussite.

A mon sens, l’écologie personnelle des dirigeants est aussi un levier important de croissance durable de l’entreprise.

 

… ainsi que des convictions personnelles :

La première, c’est que l’entreprise ne peut plus désormais se contenter de performance économique. Elle porte aussi une responsabilité sociale, sociétale et peut être/doit être porteuse de bien commun et de progrès.

L’impact positif, ce que certains appellent le « positive business », sera un levier majeur de croissance de l’entreprise, car il entrainera l’adhésion des collaborateurs et des clients, il portera non seulement la réussite économique mais aussi le sens.

2e conviction : Les dirigeants ont une responsabilité à « se » développer, pour développer leur entreprise.

J’apporte dans l’ouvrage des recommandations pour mieux vous préserver, pour prendre soin de votre corps et de votre esprit, pour renforcer votre solidité personnelle, pour choisir de mener un chemin personnel de développement qui vous permettra par exemple de gérer vos émotions pour les mettre au service de votre pensée, de maîtriser votre ego pour en faire un atout majeur, et de développer un leadership authentique, résonnant, aligné avec vos valeurs personnelles.

Il est question aussi pour vous de savoir vous entourer, car l’isolement est un sujet majeur, même si souvent tabou, chez les dirigeants :

se nourrir d’interactions et d’échanges, que ce soit au sein d’un codir, en sortant à la rencontre des pairs dans les réseaux de dirigeants, en faisant appel à des conseils ou à un coach de dirigeants par exemple…

Le sujet de la collégialité dans l’entreprise, et notamment de la gouvernance, est aussi un levier majeur de croissance de l’entreprise : La « gouvernance attitude » consiste bien à accepter que son pire ennemi est la solitude dans la prise de décision, et que les freins de la croissance de l’entreprise sont d’abord liés à ses propres limites !

Il s’agit bien ici d’accepter de ne plus être le seul maître à bord, et de se libérer progressivement de son rôle d’homme ou femme orchestre, pour devenir chef d’orchestre. C’est ça, un dirigeant de croissance.

3e conviction : l’entreprise a nécessité à mettre en question son organisation, pour passer de la verticalité (la verticalité hiérachique, du pouvoir, qu’on connait tous) à plus d’horizontalité (l’horizontalité du sens), pour développer transversalité, co-responsabilité, coopération et intelligence collective, subsidiarité de l’organisation et confiance.

Oser mettre en question l’organisation traditionnelle, ce n’est pas forcément adhérer aux principes de l’entreprise libérée, ce peut être travailler à passer du top down à plus de bottom up, ce peut être de redonner une place aux managers intermédiaires, ce peut être de favoriser dans l’entreprise l’intrapreneuriat et l’effectuation pour devenir plus agile…

4e conviction, donner le CAP, le SENS, la VISION, créer la confiance passe par un travail collectif pour faire émerger et vivre les valeurs et la raison d’être de l’entreprise par ses forces vives.

Se projeter dans l’avenir et porter l’entreprise vers la croissance exige de la part des dirigeants une forte capacité à définir une vision claire et à la partager.

Donner du sens à l’entreprise, c’est être en capacité de tirer profit de son ADN et de sa culture interne : c’est savoir dire qui vous êtes, quelle est votre mission et quelles sont vos valeurs. C’est ce qui fait que chaque entreprise est unique.

Et, plus important encore, construire et porter une vision claire pour votre entreprise, c’est offrir un rêve et une inspiration collective qui permettra d’aller plus loin.

De la vision découlera enfin la stratégie de l’entreprise et sa capacité à passer de l’intention à l’action.

Articuler mission, valeurs, culture, vision et stratégie crée ainsi un cercle vertueux essentiel, car porteur de croissance et d’engagements.

Enfin, dernière conviction portée dans le guide : l’innovation est vitale, et les enjeux externes de la transformation sont doubles : développer des services et produits en appui sur les progrès technologiques toujours plus rapides et répondre aux exigences croissantes des clients en matière d’expérience client et d’impact environnemental et sociétal.

Comment créer des expériences clients et faire de ses clients de véritables partenaires, en imaginant leurs besoins futurs, en faisant de l’innovation une démarche ouverte, alignée avec la stratégie et la culture de l’entreprise, et en faire l’affaire de tous dans l’entreprise.

Bref, pour faire face aux enjeux actuels, l’entreprise doit en permanence innover, se réinventer et renforcer sa capacité à être apprenante, agile, vivante, humaine.

Se mettre en mouvement n’est pas négociable, et, même si développer son entreprise n’est pas une fin en soi, la croissance donne les moyens d’innover et devient même de plus en plus une condition de survie sur les marchés les plus concurrentiels.

Face aux leviers rationnels de la croissance (comme l’internationalisation, la croissance externe par exemple), les leviers que j’appelle « émotionnels » prennent de plus en plus de place (l’importance de la vision et du sens, de la confiance et de l’autonomie, la capacité à créer l’engagement individuel et collectif, la contribution au bien commun…).

Il s’agit aussi de la mise en place d’un nouveau système de création de valeurs, dans lequel l’entreprise créera de la valeur économique en prenant en considération les enjeux sociaux et sociétaux de sa mission.

J’aimerais conclure, comme je l’ai fait dans le livre, avec une citation de Jean-Dominique Sénard, qui décrit l’entreprise de demain :

« C’est une entreprise de sens, une entreprise responsabilisante, qui fait confiance, qui permet à ses collaborateurs de s’épanouir… Ce ne sont pas seulement des mots pour se faire plaisir […], mais les plus beaux vecteurs de la croissance des entreprises dans l’avenir . »

N’attendez pas pour commander votre Guide du dirigeant responsable :

Dès maintenant en pré-commande sur amazon, la Fnac, les sites de libraires…

https://www.amazon.fr/guide-dirigeant-responsable-R%C3%A9inventez-entreprise/dp/2354563760/ref=sr_1_1?

https://livre.fnac.com/a13523929/JESKE-FREDERIQUE-Le-guide-du-dirigeant-responsable?Origin=fnac_google

… et dans toutes les bonnes librairies dès le 19 septembre !

Les contributeurs et témoins interviewés  (merci à tous !) :

Delphine Desgurse – Gilles Poirieux – Ludovic Dujardin – Xavier Fontanet – Albert Asseraf

Amélie Toursel – Amiral Olivier Lajous  – Antoine Blondel – Bruno Tesson – Christian Barqui

Christophe Thuillier – Clara Gaymard – Clarisse Lecourt – Elisabeth Moreno –

Emery Jacquillat – François Perret – Frédéric Motte – Gaël Chatelain – Gérard Leseur

Gonzague de Blignières – Hervé Frapsauce – Jean-Baptiste Danet – Jean-Michel Philippon

Jérôme Cohen – Laurent de Cherisey – Leonid Goncharov – Les Hacktivateurs – Maud Bailly

Michel Guilbaud – Michel Podolak – Mickael Réault – Nicolas Peltier

Olivier de la Chevasnerie – Olivier Torrès  – Philippe Bloch  – Rodolphe Piquet

Sébastien Palluault – Ségolène Delahalle – Selim Saadi – Thibaut de Saint Blancard

Thierry Saussez – Vincent Lenhardt

Jean Staune (préface) – Pierre Minodier (postface)

Laisser un commentaire

leo. libero. libero elit. quis, accumsan massa consectetur Sed