Le blog des dirigeants Heureux et des entreprises gagnantes

Voyage dans le futur… au temps de l’I.A

Innovation galopante, nouvelles technologies… nous vivons une époque fascinante et inquiétante. Mobilité, cloud, internet des objets, big data, objets connectés, IA et robotique, réalité augmentée, blockchain, impression 3D, nanotechnologies, biotechnologies, transhumanisme… ce qui se profile est vertigineux.

Je vous propose un voyage dans l’univers de l’IA… un voyage tout à la fois poétique et rassurant, qui m’a séduite… Pierre Grand-Dufay, dirigeant et engagé, a en effet choisir de nous emmener dans le futur en écrivant un formidable roman d’anticipation, « le Monde de Tim »… Une très belle lecture qui porte confiance en l’homme et en l’avenir.

Pierre, quels sont tes engagements professionnels majeurs ?

Je suis avant tout chef d’entreprise, et je l’ai toujours été. Mon engagement principal est donc la direction du fonds d’investissement Tertium, fonds d’entrepreneur qui accompagne les entreprises du sud de la France dans leur développement. En parallèle j’ai eu plusieurs mandats, d’abord comme Président du Conseil de Prud’hommes de Marseille, puis vice-président de l’UPE 13 (Medef des bouches du Rhône), puis conseiller régional, président de la commission Economie-Emploi du Conseil Régional de la région Sud. Je suis aujourd’hui délégué régional de France Invest, association qui fédère tous les fonds d’investissement français. Ces mandats m’ont permis d’apporter ma contribution à l’intérêt collectif, et au développement des entreprises.

Tu as écrit récemment un formidable roman d’anticipation, « Le Monde de Tim », qui fait la part belle à l’IA et dessine notre avenir. Pourquoi as-tu souhaité traiter ce sujet ? Et pourquoi sous cette forme poétique du « conte philosophique » ?

L’IA est un sujet qui me fascine et j’ai voulu montrer ce à quoi nous pouvions nous attendre dans l’avenir, avec son évolution vers une « IA forte ». Le roman me semble être une façon légère et didactique pour exposer ce sujet, à l’attention du public le plus large. « Le monde de TIM » montre tous ces aspects mais reste un conte, qui fait la part belle aux valeurs fondamentales de l’humain.

Comment vois-tu l’avenir de notre pays et de notre économie, face aux mutations technologiques et sociétales en cours ?

Nous avons une opportunité historique car le vieux continent est encore celui ou l’enseignement des matières fondamentales, comme les mathématiques, reste le meilleur. C’est sur la base de ces atouts que nous pouvons construire des leaderships mondiaux dans une économie en passe de devenir « économie de la connaissance ».

Certains appellent à la vigilance voire à la catastrophe, arguant la perte de millions d’emplois avec l’arrivée des nouvelles techno comme l’IA… Qu’en penses-tu ? Est-ce que pour toi l’IA, la robotisation et toutes les avancées technologiques sont des menaces ou une ouverture vers un monde meilleur, une opportunité exceptionnelle de progrès ?

Les pays les plus robotisés sont ceux où il y a le moins de chômage (Corée, Japon, Allemagne..), alors je veux bien admettre que cela peut être contre-intuitif mais c’est la réalité. Plus une entreprise se robotise, plus elle crée de la valeur et plus elle créera, à terme, des emplois. Le raisonnement est valable aussi pour les pays.

L’IA, la robotisation, l’automatisation ont des effets bien plus positifs que négatifs sur notre vie quotidienne, personnelle et professionnelle. Elles augmentent la fiabilité des machines et des process, elles réduisent la pénibilité, elles améliorent la sécurité. Elles sont donc un facteur de progrès.

Mais attention, le progrès n’est pas pour tous, et une grande partie de l’humanité n’y a pas accès. L’enjeu à l’échelle mondiale est de repartir l’accès aux nouvelles technologies pour que les inégalités ne se creusent pas davantage, voire se réduisent.

L’entreprise du futur, comment la vois-tu ?

L’entreprise ne pourra plus se concevoir uniquement comme un centre de profit. L’impact de son activité dans les domaines sociaux et environnementaux deviendront aussi importants, le sort de la vie en commun dépend en grande partie de cette évolution.

Et les salariés / engagés de l’entreprise du futur ? Penses-tu que nous parviendrons à mettre en place et développer cette flexibilité du travail qui semble de plus en plus impérative ?

Oui, je pense que le vieux contrat de travail sera remplacé à terme par un contrat de collaboration, qui permettra aux collaborateurs d’exercer plusieurs fonctions dans plusieurs entreprises, et de changer de métier plus facilement, avec plus de liberté, ce que je décris dans mon roman. Nous commençons à en voir les prémices avec notamment les plateformes collaboratives.

Si les relations entre les collaborateurs et l’entreprise changent, comment pourrons-nous porter l’engagement des collaborateurs pour la croissance de leur entreprise ?

 Les collaborateurs veulent être plus associés au sort de l’entreprise, ce qui est à la fois légitime et bénéfique pour l’entreprise elle-même. Le sentiment d’appartenance et l’engagement des salariés pourraient être ainsi renforcés, pour le plus grand bien de l’entreprise et de ses valeurs.

Et comment pouvons-nous adapter l’éducation de nos jeunes à ce monde de demain ?

L’éducation de nos jeunes doit être plus pratique, avec plus de séjours en entreprise, c’est la priorité.

Entre technologies à outrance et humanité, comment allons-nous arbitrer ? Comment demain trouverons-nous le bonheur ?

Je crois en effet que l’arbitrage entre technologie à outrance et humanité est une question essentielle qui se pose à nous. J’ai voulu apporter une réponse à cette question  dans mon roman

Pourquoi « TIM », ce héros algorithme du roman ?

Tim est le versus du MIT ( Massachussetts Institute of technologie), il ramène ses parents à plus de raison dans l’utilisation permanente de l’IA qui selon lui les déshumanise et les amène plus vers un « humain diminué » qu’un « humain augmenté ». Je crois que TIM représente une part importante des jeunes d’aujourd’hui, et c’est une bonne chose !

Quel message souhaiterais-tu passer à tous les dirigeants et entrepreneurs de la communauté « Ambitieuse pour l’entreprise » ?

 Je trouve les chefs d’entreprise remarquables car, malgré toutes les difficultés administratives, règlementaires et conjoncturelles ils ne baissent jamais les bras.

Le rôle de l’entreprise et de l’entrepreneur seront de plus en plus importants dans nos sociétés car l’entreprise a une véritable responsabilité dans la société, alors mon souhait est que nous n’oublions pas que le rôle de l’entreprise n’est pas seulement de produire et de vendre, mais aussi de porter des valeurs structurantes pour tous.

 

Alors, prêts à devenir des « humains augmentés » ? Découvrez en tout cas un futur positif, à travers les yeux de Tim…

Résultat de recherche d'images pour "pierre grand dufay"

Laisser un commentaire

ante. ultricies velit, dictum quis ipsum elit. justo id, eget ipsum